Présentation

ERIMIT – Équipe de recherche interlangues : mémoires, identités, territoires

 

L’ERIMIT regroupe des enseignants-chercheurs de l’UFR Langues de l’Université Rennes 2 (Anglais, Allemand, Espagnol, Portugais, Russe), qui travaillent dans le domaine de la civilisation, de la littérature et de la linguistique, dans une perspective synchronique et diachronique. Il fédère des laboratoires et des groupes de recherche avec un objectif d’investigation commune, tout en préservant la spécificité de chaque composante. L’ERIMIT articule ses recherches autour des thématiques liant mémoires, identités et territoires. Il s’agit de porter un regard pluridisciplinaire, afin d’aborder des problématiques d’ordre social, culturel, littéraire, historique, anthropologique et / ou linguistique moyennant des outils variés et complémentaires. Ce regard multiple permet l’organisation d’activités de recherche de l’ensemble de l’équipe d’accueil, de certains de ses laboratoires et groupes, collectivement et individuellement. Depuis septembre 2015, les directrices de l’équipe sont Françoise Dubosquet  et Chrsytelle Fortineau-Brémond.


  • Les axes de recherche obéissent à la géographie :
    – axe Péninsule Ibérique et Amérique Latine REHEL (Responsable: Nathalie Ludec)
    axe Recherche et Etudes germaniques (GRAAL)
    – axe Langue, Savoirs et Imaginaire dans le Monde Arabe (LASIMA),
    – axe Chine
    – axe Études Russes, Soviétiques et Post-soviétiques

  • L’ERIMIT mutualise les moyens disponibles pour la recherche dans des réalisations concrètes telles que la formation des étudiants intégrés à l’équipe d’accueil, l’organisation de colloques, de journées d’études et de séminaires, les publications, les accords de coopération internationales, etc. Les réalisations de l’équipe d’accueil se proposent également de contribuer au rayonnement régional, national et international de l’université avec des partenaires visant des objectifs communs.

  • Au total, le laboratoire regroupe une cinquantaine de personnes, dont 36 enseignants-chercheurs et 23 doctorants.