RANALLETTI, Mario (janvier-février 2016)

6199d1aa52bcf0157b10ef80ef39e91ff9cc12d0

  • Grade: Professeur du Département de Sciences Sociales
  • Établissement: Universidad 3 de Febrero, Argentine
  • Email: ranalletti@gmail.com
  • Téléphone : (54)11 47864024

Mario Ranalletti a occupé la Chaire des Amériques entre le16 et le 13 février 2016 au sein de l’ équipe CHACAL (Collectif Histoire et Anthropologie Comparées sur l’Amérique Latine) du CERHIO de Rennes 2, sous la responsabilité de Luc Capdevila.
Mario Ranalletti est détenteur d’un DEA en Histoire et Civilisations (EHESS de Paris, 2001) et d’un Doctorat en histoire (IEP de Paris, 2006). Il est professeur titulaire au département de sciences sociales de l’Université nationale « Tres de Febrero » (Buenos Aires, Argentine), et directeur de recherche à l’Institut d’études historiques de son Université. Il est également co-directeur du Centre d’études sur la mémoire et l’histoire du temps présent (Centre Conti-UNTREF). Il membre du Editorial Board de la revue Human Remains and Violence (Manchester University Press) et membre du Centro de estudios legales y sociales (CELS).

Ses enseignements portent principalement sur l’histoire du temps présent en Argentine, notamment sur la violence extrême dans la répression clandestine pendant la dernière dictature militaire.
Mario RANALLETTI a été professeur invité dans plusieurs universités, notamment à Sciences Po (CAF-CERI Fellowship 2014), Salamanque, et à l’IHEAL de l’Université de Paris III Sorbonne Nouvelle.

Publications:

  • Ranalletti, Mario, « Faire disparaitre une deuxième fois les « dispar
    us ». Archives de la dictature et travail de l’historien en Argentine », Revue Écrire l’histoire, n° 13-14, octubre 2014, pp. 1-19, ISSN 1967-7499.
  • Ranalletti, Mario, « Un refuge pour ceux qui voulaient tuer le Général de Gaulle et la décolonisation : des soldats perdus de l’Algérie française en Argentine », dans Maurice Vaïsse (sous la direction de), De Gaulle et l’Amérique latine, Fondation Charles-de-Gaulle-Presses universitaires de Rennes, 2014, pp. 163-172.
  • Ranalletti, Mario, «When death is not the end. Towards a typology of the treatment of the bodies of the “missings” in Argentina, 1975-1983 », dans Elisabeth Anstett et Jean-Marc Dreyfus (sous la direction de), Destruction and human remains: Disposal and concealment in genocide and mass violence, Manchester, University of Manchester Press, 2014, pp. 146-179, ISBN 978-0719096020.
  • Ranalletti, Mario, «Filmic writing of history in Argentine cinema (1983-1990)», dans Robert A Rosenstone, Constantin Parvulescu (sous la direction de), The Blackwell Companion to the Historical Film, Blackwell Publishing, 2013. (http://eu.wiley.com/WileyCDA/WileyTitle/pro
    ductCd-1444337246,descCd-tableOfContents.html
    )
  • Ranalletti, Mario, «Una aproximación a los fundamentos del terrorismo de Estado en Argentina: la recepción de la noción de ‘guerra revolucionaria’ en el ámbito castrense local (1954-1962)», Anuario del Centro de Estudios Históricos “Prof. Carlos S. A. Segreti”, Córdoba, nº 11, 2013, ISSN 1666-6836.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search