GERVAIS Bertrand

Retrouvez le programme de Bertrand Gervais lors de son séjour

Grade : professeur titulaire / détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques
Établissement d’origine : Université du Québec à Montréal

Bertrand Gervais séjournera à Rennes du 1er au 31 mars 2018 sous la responsabilité de Sylvie Bauer au sein du laboratoire Anglophonie : communautés, écritures

Projet :  « Archiver le présent : le quotidien et ses tentatives d’épuisement ».

On assiste, depuis la deuxième moitié du vingtième siècle en Amérique comme en Europe, à une accumulation étonnante de tentatives d’épuisement, qui témoigne de la très grande force symbolique de cette démarche. Il y a là une véritable poétique, une façon d’aborder le monde et ses objets en tentant d’en épuiser le sens, la forme ou le matériau même. Ces tentatives portent sur des lieux ou encore un temps, une journée ou une année, mais elles se cristallisent aussi autour de principes, d’événements, de corps, d’objets et de données. Ces tentatives d’épuisement ne sont pas nécessairement liées à des dispositifs numériques, mais elles prennent place aisément dans une culture de l’écran, puisque le numérique en surdétermine le principe, en en multipliant de façon presque exponentielle les possibilités.

C’est à explorer ces tentatives d’épuisement que le séjour de recherche à l’Université Rennes 2 sera consacré. 3 axes de recherche pourront être privilégiés afin de dynamiser ces échanges et d’orienter les projets de collaboration. Le premier axe permet d’identifier et d’organiser les tentatives d’épuisement : 1) Tentatives d’épuisement et illusion d’exhaustivité : développement des catégories de description; le deuxième s’arrête sur le dispositif médiatique, l’écran, au cœur des esthétiques contemporaines : 2) La culture de l’écran, les pratiques fictionnelles et la logique du soupçon; et le troisième explore les effets de ce dispositif et des esthétiques qui lui sont associées sur les formes narratives et l’art de raconter : 3) Le numérique et les pratiques narratives contemporaines : bases de données et lignes brisées.

Publications principales :

Essais 

  • L’imaginaire de la fin : temps, mots et signes, Montréal, Le Quartanier, 2009, 227 p.
  • La ligne brisée : labyrinthe, oubli et violence, Montréal, Le Quartanier, 2008, 207p.
  • Figures, lectures. Logiques de l’imaginaire, Montréal, Le Quartanier, 2007, 243p.
  • Donald Barthelme. Critique de la vie quotidienne, Paris, Belin, coll. Voix américaines, 2002, 128p.
  • Lecture littéraire et explorations en littérature américaine, Montréal, XYZ éditeur, 1998, 231p. 

Edition

  • Gervais, Alice van der Klei et Marie Parent, éds.,Suburbia, L’Amérique des banlieues, Montréal, cahiers Figura, 2015, vol. 39, 246 p.
  • Gervais, Alice van der Klei et Annie Dulong, éds.,L’imaginaire du 11 septembre 2001: fictions, images, figures, Québec, éditions Nota bene, 2014, 315 pages.
  • Véronique Cnockaert, B. Gervais et Marie Scarpa, éds., Idiots. Figures et personnages liminaires dans la littérature et les arts, Nancy, Presses universitaires de Nancy / Éditions universitaires de Lorraine, 2012, 260 p.
  • Gervais, R. Bégin et A. Habib,L’imaginaire des ruines, Protée, 2007, vol 35, no 2.

Sélection d’articles pertinents

  • « Archiver le présent. Le quotidien et ses tentatives d’épuisement », Sens public, dossier « (Re)constituer l’archive », juin 2016.
  • « Imaginaire de la fin du livre : Figures du livre et pratiques illittéraires », Littérature, Histoire, Théorie, Fabula, 2016, no 16.
  • « Penser les pratiques illittéraires en culture de l’écran, Fragments d’un discours théorique, E. Bouju (éd.), Nantes, Éditions Cécile Defaut, 2015, p.193-223.
  • « Arrêts sur image : fragments d’une identité-flux », revue @nalyses, dossier « Littérature et -résonances médiatiques », U. d’Ottawa, vol 10, no 3, 2015. https://uottawa.scholarsportal.info/ojs/index.php/revue-analyses/article/view/1412
  • « Géopoétique des lignes brisées : musements, chants de pistes et labyrinthes hypermédiatiques», Formes poétiques contemporaines, SUNY Buffalo, no 11, 2014,  p. 31-48.
  • Gervais et Anaïs Guilet, « Esthétique et fiction du flux. Éléments de description »,Protée, 2011, vol. 39, no 1, p. 89-101.
  • Gervais et al, « Arts et littératures hypermédiatiques : éléments pour une valorisation de la culture de l’écran »,Digital Studies/Le champ numérique, vol. 1, no. 2, 2009. http://www.digitalstudies.org/ojs/index.php/digital_studies/index
  • Gervais et Mariève Desjardins, « Le spectacle du corps à l’ère d’Internet. Entre virtualité et banalité »,Protée, vol 37, no 1, 2009, p. 9-23. http://www.erudit.org/revue/pr/2009/v37/n1/001233ar.html?vue=resume
  • “The Myth of Presence. The Immediacy of Representation in Cyberspace”, Images [&] NarrativeOnline Magazine of the Visual Narrative, no 23, 2008. http://www.imageandnarrative.be/Timeandphotography/gervais.html
  • «  Richard Powers et les technologies de la représentation. Des vices littéraires et de quelques frontières », Alliage, Nice, n° 57-58, 2006, p. 226-237. http://oic.uqam.ca/fr/publications/richard-powers-et-les-technologies-de-la-representation-des-vices-litteraires-et-de

Sélection de chapitres

  • Gervais et Gabriel Tremblay-Gaudette, « Soi-même comme un monstre : un imaginaire numérique »,Signatures du monstre, Hélène Machinal, Myriam Marrache-Gouraud et Jean-François Chassay, éds., Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017.
  • « Penser les pratiques illittéraires en culture de l’écran, Fragments d’un discours théorique. Nouveaux éléments de lexique littéraire, E. Bouju (dir.), Nantes, Éditions Cécile Defaut, 2015, p.193-223.
  • Gervais et Paule Mackrous, « Figures et effets de présence dans le cyberespace. Sur les traces de David Still »,Avatars, personnages et acteurs virtuels, Renée Bourassa et Louise Poissant, éds., Presses de l’Université du Québec, 2013, p. 107-117.
  • « Soif de réalité.  Imaginaire contemporain et stratification des régimes de fictionnalité dans Lunar Park de Bret Easton Ellis », La transmission narrative, F. Fortier et A. Mercier (éds.), Québec, Éditions Nota bene, 2011, p. 313-331.
  • « Une lecture sans tradition: lire à la limite de ses habitudes », Théories et pratiques de la lecture littéraire, Québec, Presses de l’Université du Québec, 2007, p. 151-173 (reprise de Protée, vol 25, no. 3, hiver 1998)
  • « Is There a Text on This Screen ? Reading in an Era of Hypertextuality », A Companion to Digital Literary Studies, Ray Siemens et Susan Schreibman, éds., Blackwell Companions to Literature and Culture, 2007, p. 183-202.

Romans et récits

  • La dernière guerre, roman, Montréal, XYZ éditeur, 2017, 267 p.
  • Le onzième homme, récit, Montréal, La traversée, coll. Éclats, 2012, 57 p.
  • Comme dans un film des frères Coen, roman, Montréal, XYZ éditeur, 2010, 208 p.
  • Les Failles de l’Amérique, Montréal/Paris, XYZ éditeur/Éditions les 400 coups, 2005, 445 p.
  • Gazole, roman, édition complétée d’un dossier d’accompagnement présentée par Claude Gonthier et Bernard Meney, Montréal, XYZ éditeur, coll. Romanichels plus, 2005, 252 p

Contact :

gervais.bertrand@uqam.ca